Vignette Actualité

Comment utiliser Youtube à bon escient ?

  • 12 Apr 2019

45,1 millions de visites uniques par mois et 16,1 millions par jour : les internautes utilisent YouTube pour regarder des vidéos qui est le 2e moteur de recherche après Google. Il est bien évident qu’il paraît judicieux de s’y intéresser.
 

Critère 1 :  Le contenu et le titre et sous-titres de la vidéo, les priorités

Le contenu de la vidéo doit être préparé soigneusement mais il faudra prêter une attention particulière au titre car il permet aussi de capter l’attention de l’internaute, à la description, à la catégorie et aux tags qui sont les tandems de la mise en ligne. Ne négligez pas les sous-titres parce qu’ils aident les moteurs de recherche à mieux comprendre le contenu de la vidéo et améliorent en conséquence le référencement.
 

Critère 2 : les mots clés (tags)

Les tags doivent être renseignés par ordre en fonction des plus recherchés.  Ne les multipliez pas sans cohérence de sens avec la vidéo car ils risquent de nuire à l’impact du mot-clef majeur. Attention ! Ne confondez pas le thème et les mots clés : les mots clés doivent être choisis à bon escient et en lien direct avec la thématique de la vidéo. De plus, vous devez impérativement les intégrer aussi bien dans le titre que dans le champ destiné aux mots clés. Non seulement les mots clés vous permettent d’acquérir une visibilité certaine sur YouTube mais ils vous offrent aussi une meilleure visibilité sur le moteur de recherche Google. La retombée sera que votre vidéo figurera en tête des SERPs Google dès qu’un internaute tapera les mots clés qui correspondent à sa recherche.
 

Critère 3 : la rédaction de la description

La description ne dépasse pas 300 mots et doit correspondre au contenu de la vidéo.  Elle permet, aussi bien à Google qu’à l’internaute, de comprendre le contenu de votre vidéo et donc d’être mieux référencée. Pour plus de crédibilité, n’oubliez pas d’intégrer un lien vers votre site web ou vers vos pages sur les réseaux sociaux qui seront vous faire-valoir.
 

Critère 4 :  la miniature

La miniature doit correspondre au contenu. Elle est dans la majorité des cas le premier contact qu’ont les internautes avec la vidéo. Vous avez la possibilité d’en sélectionner 3 parmi les miniatures proposées par YouTube ou d’en télécharger une personnalisée.

 

Critère 5 : Le lien d’engagement

Répondre aux commentaires et inciter les internautes à donner leur avis ont une influence certaine tout comme nombre de j’aime ou j’aime pas.
 

Critère 6 :  la durée

Une vidéo de 1 minute est mieux positionnée qu’une vidéo de 10 minutes.
 

Critère 7 :  les réseaux sociaux

Le nombre de partages peut influencer le nombre de liens et de vues en plus d’un possible buzz. Permettez à vos fans de partager rapidement et facilement votre vidéo en l’incluant sur les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook ou Google+ mais aussi sur votre blog ou votre site Internet.
 

Critère 8 : la catégorie

Chaque vidéo en ligne sur YouTube est rangée en 15 catégories (Actualité, Animaux, sport, beauté etc.). Choisissez avec rigueur la catégorie pour avoir davantage de crédibilité.
 

Critère 9 : l’hashtag

Un hashtag est un marqueur de métadonnées utilisé sur Internet qui permet de marquer un contenu avec un mot-clé. Sur YouTube, les hashtags permettent de trouver facilement des vidéos. Vous saisissez votre hashtag dans le moteur de recherche de YouTube et vous verrez se dérouler une page de résultats qui a intégré votre hashtag. La page de résultats va contenir les vidéos les plus populaires pour l’hashtag recherché ainsi que les contenus les plus récemment mis en ligne. Si vous souhaitez intégrer un hashtag dans votre vidéo, vous ne pouvez le faire que dans son titre et sa description. En effet, aucun hashtag en dehors du titre et de la description n’est possible.
 

Faites preuve de transparence et de loyauté

Croire que doubler une vidéo YouTube lui garantit plus de visibilité est une manipulation dont il vaut mieux vous dispenser car elle risque de vous porter préjudice. En effet, YouTube dispose d’un filtre capable de mesurer la taille exacte des vidéos en octets et leurs durées en millisecondes. Un second filtre lui permet de détecter les copies en se basant aussi sur la taille et la durée. Difficile alors d’échapper à la surveillance de YouTube. Le mieux est, dans ce cas, de rester transparent et produire du bon contenu.

 

Source : http://www.dynamique-mag.com/article/utiliser-youtube-bon-escient.11230

Partager sur :